Héritage

De mon grand-père maternel, j’ai hérité mon côté artiste. Lui même était violoniste et tout les jours, sans relâche, il s’entraînait. Cela lui aura permis de s’échapper des horreurs de la guerre par la musique et il a notamment donné de nombreux concerts au Vietnam pendant la guerre.

Il m’a toujours conseillé de ne pas abandonner ni le dessin ni la peinture; de même que chaque jour il passait au moins une heure à faire sa gymnastique pour maintenir son corps. Aujourd’hui chaque fois que j’entends du violon mon oreille se dresse, mon coeur écoute!

Il m’a transmis, notamment, un opuscule écrit en 1938, intitulé « QU’EST-CE QUE L’ART? Son rôle pratique« , écrit par Charles Hertrich aux Editions des Flambeaux, Oeuvre de renaissance spirituelle.

Etonnant de lire ce qui a été écrit entre 2 guerres sur la « mission » des Flambeaux: « Plus que jamais nous avons besoin de venir ranimer notre flamme à celle des « Flambeaux de l’Esprit », héros de la science, de la philosophie, des lettres et des Arts…Plus que jamais nous avons besoin de revenir avec eux, par eux, au culte de l’idéel, sous toutes des formes, le Vrai, le Beau, le Bien. »

Nous aussi aujourd’hui, dans cette société de consommation qui est la notre où tout va toujours de plus en plus vite, où nous devons être de plus en plus performant, nous avons besoin de nous tourner vers ces valeurs.

Avec cette rentrée scolaire, nous avons eu droit, en tant que parisiens, au parcours du combattant pour les inscriptions aux activités extra scolaires: réveil très matinal d’un gentil voisin qui est allé faire la queue à 9h devant la piscine pour « réserver » une place pour que nos chères têtes blondes puissent passer leur test avant même que nous remplissions les formulaires d’inscription! Puis à 10h c’est la course dans les vestiaires pour que nos enfants soient les premiers en maillots de bain sur le bord de la piscine avec des parents hurlant à leur progéniture « Vas y dépêches toi! Tu dois être le premier, Surtout ne te laisse pas passer devant! » Non mais STOP quelles valeurs leurs transmettons nous dans ces instants?

Donc oui nous ne sommes plus à la veille d’une grande guerre mondiale, du moins je l’espère, mais nous devons nous interroger sur des valeurs fondamentales et arrêter de chercher le bonheur dans des satisfactions matérielles, dans la vanité et l’ambition.

Je vous invite donc à prendre le temps de réfléchir au bonheur que peut vous procurer l’Art. Le bonheur, l’Art « le procure à ceux qui sont capables de le sentir et de le comprendre, à ceux qui l’aiment avec ardeur et s’enthousiasme pour ses créations; mais à ceux-là seulement, car sans chaleur de coeur et sans admiration fervente, on reste fermé au monde de l’Art ».

Prenez donc le temps d’écouter une belle musique, de regarder un beau tableau ou un beau spectacle et laisser monter en vous cette sensation d’exister pleinement, cette sensation du bonheur.

Et si le coeur vous en dit, partagez avec moi ces instants en me faisant part de ce que vous aurez choisi de regarder ou d’écouter.

 

 

DARK SIDES |
Les Secrets de LalouMi |
BLOG-TROTTEURS / Les lycé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PHILOPARTAGE
| Baptiste Bystricky
| AMH ARTISANAT